Archive for mai, 2013

18 mai 2013

Brandon Ballengée et les grenouilles

Au Domaine de Chamarande, COAL présente l’exposition BRANDON BALLENGÉE – AUGURES D’INNOCENCE. RÉTROSPECTIVE DE 1996 À 2013

Depuis près de vingt ans, Brandon Ballengée, à la fois artiste et biologiste, entend combler le fossé entre l’art et la science en combinant sa fascination pour le vivant aux techniques de représentation des Beaux-Arts. Sa démarche aux confins de l’art et de la biologie engendre un ensemble d’œuvres poétiques, véritables métaphores de la vie, qui éveillent nos consciences à la préciosité de l’environnement naturel qui nous entoure.

Augures d’innocence 

L’ensemble de ses œuvres sont inspirées par l’étude de la biodiversité, du changement écologique et du déclin des espèces. Elles naissent de l’expérience directe du monde biologique, des amphibiens, des oiseaux, des poissons et des insectes qui évoluent en milieu naturel ou artificiel. L’artiste mène sans relâche des enquêtes de terrain participatives, aux quatres coins de monde, impliquant grand public et chercheurs de renom. À partir du fruit de ses recherches scientifiques, le bio-artiste dresse le portrait de l’état de santé de nos écosystèmes. D’un côté, il diffuse les résultats de ces expériences à la communauté scientifique, de l’autre, il les expose dans de nombreuses institutions culturelles à travers le monde. En utilisant des médium aussi divers que les spécimens chimiquement altérés, la vidéo, la photographie ou le déplacement d’écosystèmes complets dans le cadre d’installations, l’artiste déjoue les règles de l’espace muséal, environnement statique et maîtrisé, par l’implantation de structures organiques qui reflètent le chaos inhérent aux processus d’évolution et à la nature elle-même.

Nommé d’après un poème de William Blake de 1803, Augures d’Innocence, est la première exposition monographique de Brandon Ballengée en France. Un vaste ensemble d’œuvres retrace son parcours depuis ses débuts. Ainsi le projet MALAMP ou Malformed Amphibian Project, initié en 1996, est présenté à travers plus d’une vingtaine d’œuvres réalisées en quinze années de travaux sur les malformations des amphibiens engendrées par la pollution de leur environnement naturel. On y découvre ses plus récentes créations conçues dans les zones humides du Domaine de Chamarande lors de la résidence de l’artiste à l’été 2012. Et aussi Reliquaries (2001- 2013), images de spécimens déformés de la taille de nouveaux nés et Styx, (2007-2013), une installation sculpturale comprenant de vrais spécimens naturels de grenouilles aux multiples pattes, chimiquement altérés et préservés.

Frameworks of Absence (2006-2013) est un poignant témoignage de l’extinction des oiseaux. Pour réaliser ces œuvres, l’artiste a littéralement découpé les images des espèces éteintes dans d’authentiques et historiques illustrations du grand naturaliste John James Audubon (1785-1851). En hommage au travail de Charles Darwin (1809- 1882), l’œuvre A Habit of Deciding Influence (2003-12) est une série de portraits des pigeons utilisés par Darwin pour mener des expérimentations qui alimentairent notamment la théorie de l’Origine des espèces. A cela s’ajoute, des spécimens historiques empruntés au Museum National d’Histoire Naturelle de Paris et au Musée de la Chasse et de la Nature présentés dans l’installation Apparitions (2013).

Enfin, plusieurs nouvelles créations monumentales sont exposées dont Prelude to the Collapse of the North Atlantic, qui est consacrée à l’effondrement de la chaîne alimentaire et des écosystèmes marins des côtes atlantiques françaises. Cette installation fait écho aux récents travaux menés par l’artiste sur la catastrophe écologique, survenue de l’autre côté de l’Océan, dans le Golfe du Mexique, suite à l’explosion de la plate-forme pétrolière de British Petroleum, Deepwater Horizon, en 2010.

Domaine départemental de Chamarande ● Exposition Brandon Ballengée ●

du 26 mai au 30 septembre 2013 ●