Archive for septembre, 2005

19 septembre 2005

Alerte sur la santé

Panique à bord. La santé est en plein questionnement. Pourquoi ?

Pourquoi cette explosion de cancers, d’asthme, de problèmes ORL, d’obésité, d’infertilité ?
L’angoisse monte. Et si c’était dû à notre environnement ?
Chaque jour, un nouvel objet familier découvre sa face cachée chimique menaçante : moquette, air, mobilier, téléphone portable, aliment, laine de verre, colle, peinture, parfum d’intérieur, lessive, climatisation…
Chaque jour un nouveau vocabulaire : «ces maladies créées par l’homme», «toxicité domestique» nomme l’ennemi invisible…
Chaque jour un mot nouveau, COV, musc artificiel, éther de glycol, formaldéhyde, benzène, sort de sa tanière pour entrer dans le dictionnaire courant…
Chaque jour une ONG lance une campagne, «Detox», «Vigitox», «Mauvais Sang», au nom de mauvais augure…
Chaque jour un nouveau voisin, un incinérateur, une pompe à essence, dresse la liste de ses victimes…
Chaque jour, un nouveau chiffre fait frémir le précédent : selon le Dr. Belpomme, 7 à 15% des cancers seraient directement liés à «l’environnement»…
Chaque jour les médecins et scientifiques se réunissent pour alerter, signent un «Appel de Paris» affirmant que «Notre environnement c’est notre santé !» ou exigent des études approfondies sur les «perturbateurs endocriniens» pour expliquer la baisse de fertilité masculine et l’explosion des cancers des organes reproductifs…
Chaque jour l’Union Européenne propose une réglementation visant à mieux connaître l’impact de notre environnement chimique sur notre santé : REACH…

Health_effects_of_pollution.svg

Cet exposé alarmiste pose une question essentielle : si notre environnement devient de plus en plus toxique, nos maladies vont-elles augmenter en conséquence? La présence d’infimes substances dans nos produits d’usage quotidien peut-elle s’accumuler au point de favoriser l’apparition de maladies?
La question n’a pas de réponse claire aujourd’hui et cela est inquiétant. Pasteur et Flemming de tous poils, trouvez-nous vite le vaccin contre cette nouvelle maladie, notre environnement !
Malheureusement, il n’y a pas ni vaccin ni traitement, mais peut-être qu’un comportement plus écologique pourrait avoir un effet placebo?

Article publié dans la lettre d’information 2050 septembre-octobre 2005