Warning: Declaration of PLL_Walker_List::walk($elements, $args = Array) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/aliceaud/www/wp-content/plugins/polylang/include/walker-list.php on line 56

  • EnglishEnglish
  • Home, Sweat Home

    14 juin 2009

    Home, Sweat Home

    L’action de mécénat de PPR vis-à-vis du film Home aboutit à un résultat de communication pour le groupe PPR au-delà de toute espérance. En une semaine PPR a touché plus de 100 millions de personnes pendant 60 secondes (génériques du film) et ce pour 10 millions d’euros investis. Ce résultat s’explique par un modèle inédit de financement du film qui n’inclut aucun retour sur investissement, les profits étant reversés à l’association GoodPlanet (enfin reconnue d’utilité publique) du réalisateur Yann Arthus-Bertrand, et qui a permis aux distributeurs (cinéma, télévision, DVD, Internet) d’avoir le film gratuitement et le distribuer « pas cher. » 120497956En une semaine, du 5 au 12 juin, 130 pays ont joué le jeu. 85 chaînes de télévision ont généré 100 millions de téléspectateurs, dont 8 en France. Même succès côté Web, avec 5 millions téléchargement sur YouTube. La FNAC quant à elle a vendu 15 000 DVD le premier jour 50 000 le premier week-end : mieux que Harry Potter (mais moins cher : 4,99 euros, prix coûtant.) Seul mauvais suiveur, les Etats-Unis, avec un DVD vendu 25 $. Les médias ont eux aussi été de la partie, ils auraient offert environ 3 millions d’euros d’espace publicitaire. En interne chez PPR, 88 000 DVD ont été remis aux salariés les invitant à proposer « 88 000 initiatives » et un site interne dédié en 13 langues a été visité par 14 000 salariés. Selon Laurent Claquin, Directeur du développement durable du groupe, “Nous ne sommes pas irréprochables mais cette collaboration est une promesse d’action continue”. Derrières ces chiffres, les questions : Une marque est-elle légitime pour mener une action phare sur le développement durable si elle n’est pas elle-même déjà bien avancée ? Des audiences si importantes nécessitent-elles un processus de concertation sur la responsabilité du message ? Un contenu à la fois gratuit et d’intérêt général peut-il reposer uniquement sur des acteurs privés ? Au moment où « brand content » se développe, il important de débattre sur des principes de communication responsable.

    Comments are closed.